A+

A

A-
Acces Papyrus

Bienvenue sur le site officiel du SIEEEN

Le Syndicat Intercommunal d'Énergies d'Équipement et d'Environnement de la Nièvre intègre différentes compétences structurées en quatre pôles : les énergies, l'e-administration, l'équipement et l'environnement. Acteur majeur du développement durable de la Nièvre, le SIEEEN intervient pour améliorer le cadre de vie des Nivernais depuis 1946.

 

En bref ! l'actu des services du SIEEEN

Septembre 2014

 

Énergies

 

Service Électricité

 

Fin du chantier du Technopole de Nevers-Magny-Cours
Démarré en novembre 2013, le chantier du Technopole de Nevers-Magny-Cours sera finalement livré fin septembre. La découverte d'un site gallo-romain a imposé une refonte complète du projet dans la forme, une redéfinition des lots et de nouveaux appels d'offres. Le SIEEEN a assuré la construction des réseaux haute tension (1 460 m) et basse tension (250 m) en souterrain. Il a également pris en charge la pose de 40 candélabres et luminaires et l'installation de 2 postes de transformation de 400 kVA. Le coût des travaux s'élève à 144 481 € HT.  En 2015, le Syndicat interviendra de nouveau à Magny-Cours, lors de l'aménagement d'une aire de service à la sortie de l'A77.

Agrandissement du port de Decize
Suite à l'extension du port de la Jonction de Decize, le SIEEEN a débuté la construction du réseau basse tension de 350 m qui alimentera le centre administratif et l'espace numérique. Il assure, en outre, l'éclairage public de l'espace piétonnier avec des luminaires à Led. Ce projet d'un montant de 72 450 € sera livré fin 2014.
 

Réseaux de chaleur

 

Fourniture de plaquettes bois pour les chaufferies
La Régie de chaleur a décidé de fournir en plaquettes forestières certaines chaufferies. Elle a contractualisée avec des agriculteurs l’achat des plaquettes déjà produites et s’assure par ailleurs d’une partie de la future production. 500 t de plaquettes seront ainsi fournies aux chaufferies via la régie.
En outre, le SIEEEN mène actuellement, avec la Chambre d'agriculture de la Nièvre et la CUMA TERR’EAU, une réflexion sur la création d'une filière d'approvisionnement et de fourniture de plaquettes forestières pour 2015. Face à l'inflation galopante et largement injustifiée du prix de la plaquette (37 % de hausse en 2 ans), le Syndicat envisage de fédérer une filière locale en exploitant les haies avec les agriculteurs et concerte les communes forestières. Il réfléchit, en outre, à la possibilité de transformer le bois issu de l'élagage pratiqué le long des réseaux électriques.

Projet de chaufferie de l'EIAT à Château-Chinon
Mis en attente depuis 2013, le projet de chaufferie de l'EIAT a redémarré en septembre avec l'accord de la Région  pour le raccordement des lycées du Morvan et François Mitterrand. Un avenant a été passé au mois d'août avec le constructeur des chaudières pour l'augmentation de leur puissance. soit 2 MW bois et 4 MW fioul pour 800 m de linéaire réseau. La chaufferie alimentera également un centre de formation implanté dans l’ancienne imprimerie de l'Armée de terre, des locaux d'entreprises sur le site de l'ancienne usine DIM. L'opération est évaluée à 1 600 000 € HT.

 

SCEEP

 

Arrivée d'un nouvel apprenti
Le SCEEP accueille depuis début septembre un nouvel apprenti, Benjamin Gauthier. Cet élève en Bac Pro prépare son diplôme en alternance sur deux ans. En rejoignant le SIEEEN, il pourra mieux appréhender les métiers des réseaux et de l'éclairage public et compléter sa formation théorique et pratique.

Vol de réseaux d'éclairage public
Après le vol de 4 594 mètres de réseaux en cuivre d'éclairage public sur différentes communes de la Nièvre, des plaintes ont été déposées à la gendarmerie. Le SIEEEN a saisi Madame le Procureur de la République et va procéder à la remise en état de ces réseaux en renforçant la protection des câbles souterrains avec un système anti-vol. Le coût du préjudice s’élève au total à plus de 260 000 euros TTC.

 

Équipement

 

Patrimoine et énergies

 

Recrutement d'un conseiller en énergie partagée (CEP)
Un troisième conseiller en énergie partagée (CEP) a rejoint le SIEEEN en septembre. Le service Patrimoine et Énergies pourra désormais rationaliser ses interventions sur le territoire. Chaque zone sera suivie par deux référents complémentaires : un chargé d'opération en maîtrise d'œuvre pour le bâtiment et un conseiller en énergie partagée. Ce dernier remplit une double mission. Il réalise des audits et des pré-diagnostics énergétiques. Il participera également à la phase d'étude des bâtiments en réhabilitation afin de travailler sur leur performance énergétique et être en mesure d'informer les futurs occupants.

Réception de 3 logements communaux

Le SIEEEN a réceptionné 3 logements communaux. À Villapourçon, un appartement de fonction datant du début du XXe siècle et situé au-dessus de la mairie a été entièrement rénové avec mise aux normes de l'isolation thermique. D'un montant de 58 000 € HT, ce chantier démarré en avril dernier, a été repensé selon une configuration des espaces à vivre plus contemporaines. Il a nécessité une redistribution complète du plateau avec création d'un hall et d'un couloir pour desservir les pièces.  Le logement de type T3 a été livré en septembre.
À Billy-sur-Oisy, un studio en rez-de-chaussée et un appartement de type F3 ont bénéficié d'une réhabilitation importante comprenant la refonte de la distribution, l'installation d'un chauffage central au gaz, la réfection des sols, murs et plafonds. Le SIEEEN est intervenu comme maître d'œuvre et a géré la coordination SPS. Démarré en janvier dernier, ce chantier a été réception fin juillet ; il a nécessité un investissement de 121 000 € HT.

 

SITEC

 

Recrutement d'un technicien de maintenance
Afin de renforcer ponctuellement son équipe, le SITEC a recruté  un technicien de maintenance qui assure des visites préventives, fait du dépannage et de l'installation matériels et logiciels. Jérémy Marquet était déjà en apprentissage au sein du service pour préparer en alternance une Licence Qualité et sécurité des systèmes d'information. 

Démarrage du géo-référencement des réseaux d'éclairage public
La nouvelle réglementation relative aux déclarations de travaux (DT) et aux déclarations d'intention de commencement de travaux (DICT) applicable depuis le 1er juillet 2012 apporte des changements importants sur les procédures de travaux. À compter de cette date, toutes les opérations d'enfouissement des réseaux sensibles en milieu urbain (2 000 habitants agglomérés) et rural doivent désormais faire l’objet d’un géo-référencement de classe A (précision à 40 cm) sur les trois axes X, Y et Z. Les gestionnaires et exploitants de réseaux ainsi que les communes ont pour obligation de repositionner tous les réseaux sensibles existants en zone urbaine. Les communes rurales ont jusqu'au 01/01/2026 pour se mettre en conformité avec la législation. Le SIEEEN va réaliser le repositionnement de 245 km de réseaux d'éclairage public en souterrain des communes urbaines qui lui ont transféré leur compétence éclairage public. Suivie conjointement par le SITEC, le service Électricité et le SCEEP, l'opération de géo-détection devra être achevée au 31 décembre 2018. Les relevés démarreront le 25 septembre par la commune d'Armes (3 km de réseau d'éclairage public en souterrain). Elle sera assurée par le bureau d'étude Boulet, retenu à l’issu d’un appel d'offre. Au total, 15 communes urbaines ayant transféré leur compétence éclairage public au Syndicat devront être traitées. À partir de 2019, le SIEEEN assurera le géo-référencement des 818 km de réseaux d'éclairage public des communes rurales qui lui ont transféré la compétence éclairage public. Pour informer et sensibiliser les communes nivernaises sur ce sujet du géo-référencement, une journée technique sera programmée d'ici fin 2014.


Cette législation répond à un enjeu majeur : localiser tous les réseaux sensibles avec précision pour que les travaux puissent être exécutés en toute sécurité. Les entreprises spécialisées doivent, elles aussi, se mettre en conformité en appliquant de nouvelles méthodes de travail et en faisant l'acquisition de matériels aux normes qui garantissent des interventions sans risque.


Rappelons que les exploitants de réseaux et maîtres d'ouvrages ainsi que les communes ont désormais pour obligation de s'enregistrer sur le Guichet Unique, cartographier leurs réseaux sensibles les classifier dans les trois catégories A, B et C selon leur niveau de précision, pour répondre aux déclarations de travaux transmises (DT) et d'intégrer les résultats des investigations complémentaires (IC) dans un délai de six mois. Elles doivent également fournir la totalité des éléments de procédure de concentration préalable (DT émises, DT reçues et retour des IC) lors des procédures de consultation des entreprises de travaux. Le SIEEEN s'est structuré pour répondre à ces besoins. Les communes qui ne lui ont pas transféré leur compétence éclairage public peuvent recourir à ses services pour des prestations liées aux DT-DICT et au géo-référencement des réseaux sensibles et non-sensibles. Ses tarifs, auxquels s'ajoutent les frais de dossier, sont les suivants (marché 2014-2015) :

  • 0,70 € / mètre linéaire pour le relevé de l'éclairage public
  • 1,20 € / mètre linéaire pour le relevé des réseaux humides

Pour toutes informations complémentaires sur les obligations de géo-référencement des réseaux sensibles et non-sensibles, les communes peuvent se mettre en relation avec Eric Danion (SITEC) au 03 86 59 76 90. Elles peuvent aussi contacter Joël Puentes (SCEEP) pour le géo-référencement des réseaux d'éclairage public au 03 86 58 49 43.

Assistance aux collectivités
Le SITEC propose une offre de services informatiques et cartographiques (achat, installation, maintenance et formation) diversifiés aux collectivités nivernaises adhérentes au SIEEEN. Celles-ci peuvent faire appel au SITEC aussi bien pour la maintenance matérielle que l'assistance sur les logiciels métiers en s'appuyant sur plusieurs types de contrats :

  • Contrat téléphonique : hotline matériel et logiciel
  • Contrat matériel : hotline, installation et maintenance de matériel
  • Contrat d'assistance sur site avec assistance sur logiciels métiers en sus
  • Contrat d'accompagnement incluant la formation en plus des services du contrat d'assistance sur site
  • Contrat relation en partenariat avec l'éditeur Berger-Levrault

Environnement

Réunion des présidents des structures intercommunales
Le 05 septembre, le SIEEEN a organisé une réunion avec les 14 présidents des structures intercommunales adhérentes au SIEEEN pour présenter les activités, les projets en cours et à venir et définir ensemble le mode de fonctionnement de l'instance Déchets Ménagers.

Réunion avec les techniciens déchets ménagers des collectivités adhérentes
Le SIEEEN a initié une réunion avec les techniciens déchets ménagers de ses collectivités adhérentes pour travailler sur la matrice des coûts de l'activité (collecte et traitement) des déchets. L'analyse doit permettre au Syndicat et ses adhérents d'affiner leur connaissance sur les écarts existants entre structures précise des coûts par collectivité, d'en comprendre l'origine et de dégager des pistes d'optimisation par EPCI. Ce travail a pour but de dégager des axes d'amélioration qui seront reportés dans le plan d'actions 2014-2018 du programme.


Ce travail devrait, au final, permettre de mieux maîtriser les coûts d’élimination des déchets ménagers et assimilés, dans l’intérêt de nos concitoyens.

 

Ressources humaines

Formation à l'entretien professionnel

Répartie sur le mois de septembre, la formation à l'entretien professionnel pour les évalués a débuté le 08. Elle est diffusée par Murielle Camus de MC Formation. Dans ce cadre, chaque agent du SIEEEN reçoit par courriel le dossier complet de la procédure de l'entretien, le livret de l'évalué ainsi que le déroulement de la formation sur la journée. 7 sessions sont ainsi programmées sur le mois. Fin septembre, l'ensemble des agents du Syndicat auront été ainsi formés à l'entretien professionnel mis en place en 2014.

 

Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT)

Le SIEEEN a pour obligation de créer un Comité Hygiène Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT) lors des prochaines élections professionnelles qui se tiendront en décembre. Les membres du Bureau syndical doivent délibérer sur la création du CHSCT. Lors du Comité de Direction du 09 septembre, en présence de Guy Hourcabie, président du SIEEEN, Antoine Chaudon, ingénieur au Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Nièvre (CDG58), a fait une présentation du CHSCT.