29 mars 2021 Printer Friendly, PDF & Email

Transition énergétique et climat

Précarité énergétique
Ambassadrice de l’énergie au SIEEEN

RENCONTRE AVEC… Aurore Bonneau

Energie_home
La lutte contre la précarité énergétique est un enjeu stratégique pour la Nièvre. Quel état des lieux peut-on faire de la situation, aujourd’hui ?

23 % des ménages nivernais subissent la précarité énergétique en Nièvre. La situation ne peut que s’aggraver avec l’augmentation régulière du prix de l’énergie et la hausse des consommations liées aux conditions climatiques estivales de ces dernières années. L’achat de climatisations et de ventilateurs pour lutter contre l’inconfort des températures estivales se répercute sur les factures d’énergie. En parallèle, les ressources des ménages évoluant peu, la précarité énergétique gagne du terrain. La crise sanitaire aura sûrement des effets socioéconomiques importants sur les ménages qui éprouvent déjà des difficultés à se loger et se chauffer correctement. Les ménages vulnérables vont basculer progressivement. Lors des deux confinements, la présence continue dans les logements a pu influer sur la consommation d’énergie. La trêve hivernale est prolongée jusqu’au 31 mai 2021. Pour les consommateurs dont les dettes s’accumulent, ce ne sera qu’un sursis avant de craindre une coupure d’énergie, dès la fin de cette trêve.

Quelle est la typologie des ménages nivernais en situation de précarité énergétique ?

Les ménages les plus vulnérables sont des retraités, des personnes sans activité professionnelle disposant de faibles ressources (RSA, allocation AAH, allocation chômage…). Ce sont souvent des familles monoparentales et des personnes isolées. Nous sommes dans un département rural, il n’est pas rare de rencontrer des personnes seules vivant dans une grande maison énergivore. Les personnes en situation de précarité ont recours à des énergies coûteuses pour se chauffer telles que le gaz propane, le fioul et l’électricité. Nous sommes confrontés, aujourd’hui, à un indicateur alarmant : de plus en plus de jeunes subissent la précarité énergétique. C’est un fait inquiétant, qui réclame de la vigilance !

Quels sont les leviers d’actions pour lutter contre la précarité énergétique ?

Le plus important est la réalisation de travaux permettant de faire des économies d’énergie. L’Agence Locale de l’Énergie et du Climat de la Nièvre (ALEC) conseille les particuliers sur les travaux efficaces et la mobilisation de toutes les aides disponibles. Le Syndicat et l’ALEC animent des ateliers Éco-gestes auprès de différentes structures sociales (CCAS, Mission Locale…) pour sensibiliser sur les bons comportements à la maison. Bien lire ses factures, faire le suivi mensuel de ses consommations, adapter son abonnement à son mode de vie, comparer les offres des fournisseurs sur le site du Médiateur de l’énergie (https://comparateur-offres.energie-info.fr/compte/profil) permettent de réduire ses consommations d’énergie. La détection est également une solution importante, mais, pas suffisamment mise en œuvre. Le SIEEEN participe au programme SLIME (Service local d'intervention pour la maîtrise de l'énergie) afin de massifier le repérage des ménages en précarité. Nous organisons des visites et adaptons les solutions à chaque situation. Outre le chèque énergie, les Nivernais peuvent recourir à différents programmes départementaux : FSL, fonds petits travaux, fonds d’avance et, pour les Neversois, dispositif Pass’eau. Quelques communautés de communes contribuent au financement du fonds petits travaux. Elles participent à la commission mensuelle d’examen des besoins. Il serait utile que d’autres les rejoignent, relaient l’information et deviennent actrices du repérage.